Ericsson 1940

2797

12-11-2019 à 21:01

Téléphones Fixe - Fax

Sans precision / Sans mémoire interne

Blanc

Bon état

Ericsson UNIVERSEL 43 (U43) PTT24

VENDS UN APPAREIL TELEPHONIQUE FIXE ANALOGIQUE DE MARQUE ERICSSON VERSION DE LUXE, DE 1943 A CADRAN ROTATIF VOIR LES PHOTOS
A VOUS DE PROPOSER UN PRIX
Le téléphone U43 (pour universel 43) est le vocable général correspondant à une série de postes téléphoniques fixes ou mobiles adoptés en 1943 par l'Administration française des PTT pour équiper son parc d'abonnés. Le U43 est officiellement retenu en 1943 à l'issue d'un concours lancé par l'administration et remporté par la société Ericsson. Dans les toutes premières versions, le cadran utilisé est celui du modèle PTT24. Le déploiement de ce type de matériel (toutes versions confondues) ne se produit réellement qu'après la Libération, tout en restant dans des volumes limités : du début au milieu des "Trente glorieuses", le téléphone reste un service utilisé principalement par l'Administration, les Services publics, les grandes entreprises du commerce ou de l'industrie, certaines professions libérales (médecins, avocats, sages-femmes, etc.) ou des particuliers aisés. Le petit commerce, l'artisanat et la majorité de la population restent à convaincre de la nécessité à se doter du téléphone, souvent considéré coûteux. Si le noir demeure la seule teinte possible pour les U43 fixes, c'est aussi celle de la grande majorité des postes U43 mobiles "standards" en service. Moyennant une surtaxe non négligeable, il est toutefois possible d'opter pour la location-entretien d'une version à la teinte blanc-ivoire, dite "de luxe". La sonnerie d'appel (fixée à un socle noir ou blanc-ivoire) sert au raccordement du poste U43 à la ligne téléphonique via un dispositif associant des fusibles et un parafoudre. Remplaçant du M24, le U43 a laissé la place une vingtaine d'années plus tard au modèle dit S63, d'abord de teinte gris-clair lui aussi parfois équipé d'un bouton-poussoir mais plus généralement d'un cadran et dans les versions ultérieures d'un clavier d'abord "décimal" jusqu'à la mise en service des autocommutateurs publics électroniques quand les claviers "multifréquences" utilisant le code DTMF furent proposés.
Prix : 1 DA Négociable
VENDS UN APPAREIL TELEPHONIQUE FIXE ANALOGIQUE DE MARQUE ERICSSON VERSION DE LUXE, DE 1943 A CADRAN ROTATIF VOIR LES PHOTOS
A VOUS DE PROPOSER UN PRIX
Le téléphone U43 (pour universel 43) est le vocable général correspondant à une série de postes téléphoniques fixes ou mobiles adoptés en 1943 par l'Administration française des PTT pour équiper son parc d'abonnés. Le U43 est officiellement retenu en 1943 à l'issue d'un concours lancé par l'administration et remporté par la société Ericsson. Dans les toutes premières versions, le cadran utilisé est celui du modèle PTT24. Le déploiement de ce type de matériel (toutes versions confondues) ne se produit réellement qu'après la Libération, tout en restant dans des volumes limités : du début au milieu des "Trente glorieuses", le téléphone reste un service utilisé principalement par l'Administration, les Services publics, les grandes entreprises du commerce ou de l'industrie, certaines professions libérales (médecins, avocats, sages-femmes, etc.) ou des particuliers aisés. Le petit commerce, l'artisanat et la majorité de la population restent à convaincre de la nécessité à se doter du téléphone, souvent considéré coûteux. Si le noir demeure la seule teinte possible pour les U43 fixes, c'est aussi celle de la grande majorité des postes U43 mobiles "standards" en service. Moyennant une surtaxe non négligeable, il est toutefois possible d'opter pour la location-entretien d'une version à la teinte blanc-ivoire, dite "de luxe". La sonnerie d'appel (fixée à un socle noir ou blanc-ivoire) sert au raccordement du poste U43 à la ligne téléphonique via un dispositif associant des fusibles et un parafoudre. Remplaçant du M24, le U43 a laissé la place une vingtaine d'années plus tard au modèle dit S63, d'abord de teinte gris-clair lui aussi parfois équipé d'un bouton-poussoir mais plus généralement d'un cadran et dans les versions ultérieures d'un clavier d'abord "décimal" jusqu'à la mise en service des autocommutateurs publics électroniques quand les claviers "multifréquences" utilisant le code DTMF furent proposés.

10 DA Négociable

A propos de l'annonceur

webar2009

Alger Alger centre

phone

Questions / Réponses